Bonjour,
En pièce jointe ou ci-dessous  voici une note d'informations de Claude AZEMA président de la CMSB et de la FIPJP concernant la candidature Boules Sport 2024.
Vous en souhaitant bonne réception.
Bien sportivement
Le secrétariat

****************
Madame, Monsieur le Président,

D'abord un petit "historique" :

Alors que peu de personnes y croyaient vraiment et que cette idée pouvait paraître utopique il y a un an, le projet de candidature a progressé à pas de géant grâce au travail de quelques-uns et à l'action de notre agence Luna.com.

Personnellement j'ai multiplié les interventions orales et écrites durant ou après les sessions de Sport Accord depuis l'an dernier- pour ceux que cela intéresserait, je tiens les textes à leur disposition - et je n'ai cessé de présenter cette candidature à tous les moments et dans tous les lieux où cela était possible.

La conférence de presse tenue lors de Sportel à Monaco a eu un impact extraordinaire et a fait l'objet d'une reprise dans des centaines de journaux, radios et télévisions, dans le monde entier; et la qualité du clip que nous avons réalisé a connu et connaît un énorme succès car il change beaucoup l'image de notre sport. Je vous conseille donc de le montrer et de l'utiliser le plus possible.

Dans le mouvement sportif et olympique mondial tout le monde a déjà entendu parler de la candidature Boules Sport 2024. Nous avons ainsi deux possibilités d'intégrer le programme officiel des Jeux Olympiques :

- La première, pour laquelle une décision sera prise lors de la Session du CIO qui aura lieu en septembre 2017 à Lima - en même temps que le choix de la ville hôte des JO 2024 - serait d'intégrer le programme en remplacement non plus d'un sport totalement exclu de ce fait, mais d'une discipline. Nous aurons davantage d'informations sur cette possibilité lorsque nous aurons le rapport que la Commission du Programme communiquera à la Commission Exécutive sur les sports à inscrire au programme des Jeux, mais, par cette voie, cela sera très difficile à moins qu'une évolution ne se dessine lors de la Session du CIO à Rio, du 2 au 4 août.

A noter que j'y serai présent ayant été accrédité par le CIO pour y assister et pour toute la durée des Jeux, ce qui est une grande première pour notre sport, ma présence lors de la Session de Kuala Lumpur, une autre première, ayant été due uniquement à l'action de la Fédération de Malaisie.

- La seconde, pour laquelle la ville hôte retenue en septembre 2017 lors de la Session de Lima, aura le choix jusqu'en 2019, est celle offerte à cette dernière de proposer au CIO quelques sports dits "additionnels". Il appartient ensuite au CIO de se prononcer sur ces propositions et de donner son aval ou de le refuser. Ainsi le Comité d'organisation des Jeux de Tokyo 2020 a proposé au printemps cinq sports après avoir envoyé un questionnaire à toutes les fédérations membres de l'ARISF, à l'image de ce que j'avais présenté deux mois plus tôt durant Sport Accord à Sotchi avec, notamment, une question sur le coût des installations nécessaires aux compétitions !

A noter que, d'ici là, l'ARISF aura diffusé à tous ses membres un tel questionnaire dont le principe a, sur notre proposition, été accepté par le CIO lors du dernier Sport Accord à Lausanne. Les Fédérations Internationales qui seront intéressées le rempliront pour communication aux villes candidates puis hôtes, ce qui devrait les aider à mieux faire leurs choix.

Dans ce cadre nous avons de bonnes chances, même si la désignation de la ville hôte ne sera pas sans importance pour notre sport; et je peux vous assurer que notre candidature a fait des progrès considérables à la fois dans les esprits et dans les faits.

Nous allons donc entrer dans une première ligne droite où nous devons affirmer notre présence et notre détermination et là, plus que jamais, il y a besoin de l'engagement de tous, car un tel combat ne peut pas se gagner de façon solitaire.

Quelques propositions d'action, mais votre imagination doit rester au pouvoir !

- Bien sûr un soutien complet et sans restriction à la candidature, à tout moment, dans tous vos courriers, dans toutes vos interventions, dans vos rencontres officielles...

- Faites inscrire le maximum de personnes pour soutenir cette candidature sur le site Boules Sport 2024 et incitez ceux qui utilisent les réseaux sociaux à se mettre en amis avec notre boîte Facebook qui a déjà très rapidement dépassé les 50 000 amis. Ils recevront ainsi toutes les informations sur la candidature, sur les événements, sur l'agenda du président...

- Prenez la photo symbolique de la candidature avec une boule devant l'œil, avec toutes les personnalités de votre région ou département - politiques, show biz, sports... - pour rejoindre les centaines que nous avons déjà avec, par exemple, quatre chefs d'Etat, des champions olympiques, des dizaines de ministres....

- Rassemblez et envoyez nous des documents montrant la médiatisation de notre sport : articles de journaux, enregistrements radio ou télévision, photos de publics dans vos manifestations.....Nous en aurons besoin pour constituer un dossier aussi épais que possible, la médiatisation revêtant un intérêt primordial pour le CIO.

- Vous savez que la FIPJP et la CMSB n'ont pas de gros moyens et que ceux de la plupart de nos concurrents à l'Olympisme sont au moins de 100 à 500 fois supérieurs. Nous les remplaçons par notre énergie mais nous recherchons en permanence des partenaires décidés à tenter l'aventure avec nous, et qui, nous le garantissons, le resteront après notre succès en 2017 ou 2019.

A cet égard la société Lunacom a mis en place des packages de partenariat de petit, moyen ou haut niveau dont je ferai parvenir un résumé à ceux qui le souhaiteront. N'hésitez pas à nous mettre en contact avec d'éventuels partenaires.

Surtout nous croyons aussi que les petits ruisseaux font les grandes rivières et qu'une multitude de petits dons ou de petits apports peut avoir une grande importance pour nous, qu'ils viennent de personnes privées, de clubs, voire de fédérations ! C'est le principe du crowfunding, pardon du financement participatif ! Pour cela il suffit de s'adresser directement à a FIPJP. Ainsi je vous rappelle qu'en France existent plusieurs dispositifs fiscaux qui favorisent de tels versements:

- Pour les entreprises, par exemple, il y a une réduction d'impôt de 60 % sur les sommes versées en mécénat. Autrement dit l'entreprise verse 100, déduit 60 et cela ne lui coûte donc que 40 ! Elles peuvent également passer des conventions de partenariat dans les conditions fiscales habituelles.

- Les particuliers peuvent déduire les dons qu'ils versent de leur revenus déclarés.

A ce propos je veux appeler votre attention sur les conséquences financières qu'aurait une introduction des Boules aux Jeux Olympiques:

- Alors que la CMSB perçoit une dotation annuelle de 25 000 USD du CIO à dépenser forcément pour un tiers dans la lutte contre le dopage et pour deux tiers dans la formation, ce dernier verse actuellement aux fédérations olympiques entre 15 et 57 millions par Olympiade !

- Dans certains pays, seuls les sports olympiques sont aidés dans leur développement et leurs déplacements et même en France, la différence est énorme qu'il s'agisse du montant et de la nature des aides, ou bien des possibilités de financement. La FFPJP et la FFSB en tireraient de gros avantages.

Paris 2024:

Le Président de la FIPJP et de la CMSB que je suis ne peut pas se permettre de prendre ouvertement parti pour l'une ou l'autre des quatre villes candidates, car nous défendons la candidature du Sport des Boules quelle que soit la ville élue en 2017.

En revanche il serait bon que la FFPJP et la FFSB s'engagent dans le soutien à cette candidature, comme la Fédération Italienne de Bocce va soutenir celle de Rome et il faut le faire de manière visible et importante. Fédérations, Ligues, Comités, Clubs doivent déclarer en chaque occasion leur soutien à Paris 2024 et il faut inciter vos licenciés à s'inscrire également comme favorables à cette candidature sur le site de Paris 2024.

Il est évident que plus les boulistes seront présents aux côtés du Club Ambition Olympique et du Comité de candidature, plus ils prouveront que les compétitions de boules attireront un nombreux public, plus nous aurons de chances d'être retenus comme sport additionnel au cas où Paris serait élu à Lima en 2017.

Courage, n'hésitez pas à vous engager et à "mouiller le maillot". Tout est important, tous les contacts, toutes les manifestations de soutien sont utiles, rien n'est à négliger et nous avons une chance que l'on peut qualifier "d'historique" pour nous. Ne la laissons pas passer afin de ne rien regretter plus tard.

Amicalement,

Claude


PS: N'hésitez pas non plus à m'appeler si vous avez des questions, des suggestions, des...invitations à boire un verre .....